Qualité de l’air

La région Nord Pas-de-Calais figure parmi les plus exposées de France à la pollution par les particules fines présentes dans l’air résultant de différentes sources d’émissions.
Depuis 2008, des dépassements de la valeur limite journalière (50 μg/m3 à ne pas dépasser plus de 35 jours par an) sont constatés sur la quasi-totalité du territoire régional.
En Nord – Pas-de-Calais, la surveillance de la qualité de l’air est confiée à atmo Nord – Pas-de-Calais, l’association régionale pour la surveillance et l’évaluation de l’atmosphère agréée par le Ministère en charge de l’Ecologie et du Développement Durable.
Ses missions ?
– mesurer et évaluer la qualité de l’air de la région, conformément aux exigences réglementaires
– informer au quotidien sur les résultats de la surveillance et sensibiliser aux enjeux Air, Climat et Energie
– alerter lors des épisodes de pollution atmosphérique.

Connaître, en temps réel, la qualité de l’air dans la Métropole : www.atmo-npdc.fr

Recevoir gratuitement, les informations sur les pics de pollution et la mauvaise qualité de l’air par sms : abonnements gratuits

La qualité de l’air est un enjeu de santé publique aux conséquences importantes sur les systèmes respiratoire et cardiaque.
La commune de Bondues s’est engagée en 2013 dans le Plan Climat Energies Territorial porté par la Métropole Européenne de Lille et dans la mise en œuvre locale du Plan de Protection de l’Atmosphère (P.P.A.) visant à la réduction des concentrations en polluants atmosphériques à un niveau inférieur aux valeurs limites réglementaires.

 

Brûlages à l’air libre

Zoom sur le brûlage à l’air libre des déchets verts : une pratique interdite, polluante pour l’environnement et toxique pour la santé !

Le brûlage des déchets ménagers dont les déchets verts, est interdit, toute l’année, en vertu des dispositions de l’article 84 du règlement sanitaire départemental du Nord.450_euros_amende
feux jardin

Au-delà des possibles troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée ainsi que des risques d’incendies, le brûlage à l’air libre des déchets verts est une combustion peu performante qui émet des imbrûlés en particulier si les végétaux sont humides. Parmi ces polluants, on retrouve les particules, porteuses de composés cancérigènes comme  les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP), les dioxines et les furanes.

Dans le cadre de ses pouvoirs de police et pour des raisons de sûreté, de sécurité et de salubrité publique, le maire de la commune est chargé de veiller au respect de cette interdiction avec l’appui de la police municipale.

Brûler 50 kg de déchets verts émet autant de particules que :
3 mois de chauffage d’un pavillon avec une chaudière au fioul
37 900 kms parcourus pour une voiture essence récente (source Lig’Air)
soit 2915 allers-retours à la déchèterie de La Madeleine située à moins de 7km !

Téléchargez le tract de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement Nord – Pas-de-Calais :
Le brûlage à l’air libre, une pratique dangereuse et très polluante

Des solutions existent, ne brûlez plus vos déchets verts : valorisez-les !

  • le broyage et le paillage pour le jardin et le potager pour conserver l’humidité des sols et éviter la pousse des mauvaises herbes,
  • Le compostage individuel pour transformer vos déchets de jardin et vos déchets alimentaires en engrais naturel,
  • la collecte des déchets verts,
  • les déchèteries,
  • la collecte des encombrants