Dimanche 18 mars à 10h30

 

par C. Le Goff

Fondé sur l’observation, l’orientalisme va être écartelé entre observation et rêverie. Contraints d’adopter le vêtement local, les peintres vont souvent confondre authentique et pittoresque.
Emerveillés par les paysages aux couleurs profondes, ils découvrent aussi une réalité sociale dominée par l’islam qui les introduit à une architecture insoupçonnée. L’occidentalisation rapide de cet Orient, en partie en raison du percement du canal de Suez, les déçoit et provoque une volonté de représentation de ce qu’ils perçoivent comme la tradition orientale. Entre acuité visuelle et attachement sentimental, ils ont fondé « notre » désir d’Orient.