Dimanche 19 décembre à 10h30

Berzé-la-Ville, chapelle des Moines, Le Christ Pantocrator, 12e siècle.

 Par François Vergin

À partir du 11e siècle, la peinture monumentale connaît un développement sans précédent en Europe. Les chantiers de construction d’églises se multiplient. Cette architecture romane nouvelle offre de vastes surfaces qui vont recevoir de splendides peintures à fresque. Ces peintures illustrent les apports majeurs de l’art de l’Empire d’Orient, transmis notamment par le Mont Cassin à l’abbaye de Cluny, le plus grand centre spirituel de la chrétienté occidentale. Les expériences régionales vont imposer des solutions originales, des figures sensibles et plus nerveuses s’éloignent progressivement des décors et de la massivité byzantine.