Dimanche 25 février à 10h30

 

par Monique Vanlaer

« Le noir, je l’ai toujours aimé. Il est l’absence de couleurs la plus intense, la plus violente qui confère une présence aux couleurs même au blanc ».

Peintre du noir ? Soulages se situe ailleurs. Il est le peintre de la lumière.

« C’est de notre regard, dans le mouvement de notre regard et le jeu de la lumière sur la surface que la peinture naît et s’anime ».

Une peinture qui ne repose plus sur des accords mais des reflets sur le noir. Le reflet devient une partie intégrante de l’oeuvre.

Le musée Pierre Soulages de Rodez a été inauguré le 30 mai 2014.