Données Ressources Humaines

LES EFFECTIFS

Au 31 décembre 2018, l’effectif de la commune s’élève à 144 agents.

Evolution de l′effectif équivalent temps plein

L’équivalent temps plein représente le nombre total d’heures travaillées divisé par la moyenne annuelle des heures travaillées dans des emplois à plein temps.
La baisse de l’effectif en ETP s’explique par la diminution du nombre d’heures réalisées dans le cadre de la restauration à Saint Joseph, Sainte Marie et des ateliers périscolaires, deux prestations que la Municipalité n’effectue plus depuis juillet 2017.

 

Evolution du nombre d′agents par catégorie d′emploi

 

→ Répartition par filière

 

→ Effectif global par catégories en 2018

 

 Répartition du nombre d′emplois par catégorie et par sexe

 

→ Répartition par âge et par sexe

L′âge moyen au sein de la collectivité est de 45 ans.
Au niveau national l’âge moyen était de 45 ans au 31 décembre 2017.

 

→ Parité des agents par filière

La filière technique comprend :
les agents des services techniques chargés de l’entretien du patrimoine communal, la gestion des espaces verts, la logistique des fêtes et cérémonies et la gestion de la voirie,
les agents des services généraux chargés de la restauration municipale scolaire et extra-scolaire (confection des repas, encadrement des enfants durant la pause méridienne) et l’entretien des bâtiments communaux

LA FORMATION

Jours de formation

 

→ Répartition des journées formation par type de formation et catégorie hiérarchique (%)

ÉVOLUTION DE L’EMPLOI DE PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

→ Taux d′emploi des personnes handicapées
La commune emploie par ailleurs des personnes en situation de handicap par sous-traitance notamment pour la gestion des espaces verts et l′achat de fournitures de bureau.

JOURS D′ABSENCE

→ Motifs d′absence des fonctionnairesEn moyenne 31 jours d′absence par agent en 2018
La moyenne nationale 2017 est de 38 jours.      

DÉPENSES

→ Evolution des dépenses de personnel

Pour rappel l’exercice 2015 enregistre une hausse qui correspond à l’effet des rythmes scolaires en année pleine ainsi qu’au relèvement du taux de cotisations patronales.

Sur la période 2016-2017, les dépenses de personnel ont augmenté de 1.05 % et s’expliquent par :

  • La mise en œuvre de mesures nationales qui s’imposent à la collectivité en matière d’emploi et de carrière, d’augmentation des cotisations
  • La mise en œuvre de mesures gouvernementales et notamment la poursuite du PPCR (parcours professionnel des carrières et des rémunérations)
  • Le glissement vieillesse, technicité (GVT) du personnel municipal.
  • Les décisions prises par la commune en matière d’amélioration des carrières individuelles.
  • les dépenses générées par les remplacements d’agents en arrêt maladie ou en congés maternité s’élèvent à 95 158 € (121 579 € en 2016) auxquelles il convient d’ajouter les services de l’association d’insertion interm’aide et de l’agence intérimaire Adecco d’un montant de 58 905 € (8 466 € en 2016). Les crédits inscrits au budget et non dépensés suite au départ d’agents qui n’ont pas été remplacés ou remplacés de manière différée représentent 91 346 € (87 415 € en 2016).

Les dépenses 2018 tendent à la baisse, la réforme PPCR ayant été suspendue. La ville n’est plus chargée de la restauration des écoles Sainte Marie et Saint Joseph depuis juin 2017. Les ateliers périscolaires ont été supprimés à la rentrée de septembre 2017. Le nombre de jours d’arrêt maladie a diminué de 21 % (au 31 décembre 2018).

  • Dans le cadre du Rapport d’orientation budgétaire 2019, les prévisions en dépenses de personnel tendent à la hausse par rapport à 2018, en raison notamment 
    • Du renfort des services et notamment au sein du service des espaces verts et propreté (recrutement de deux saisonniers à temps plein les mois d’avril, mai, juin, juillet, novembre et décembre)
    • Des mesures gouvernementales qui prévoient
      • relance du PPCR au 1er janvier 2019 (+ 30 800 €)
      • passage d’agents de catégorie B (éducateurs de jeunes enfants, assistantes sociales) en catégorie A au 1er février 2019

 

→ Détail des postes budgétaires

 

→ Part des dépenses du personnel sur le budget 2018

 

→ Evolution du nombre d′heures supplémentaires et complémentaires

 

→ Evolution du nombre d′heures externalisées

En 2018, la diminution des heures supplémentaires et complémentaires ainsi que le nombre d’heures externalisées auprès de l’entreprise d’insertion intermaide s’explique par l’arrêt de la restauration Saint Joseph-Sainte Marie, la suppression des ateliers périscolaires et la diminution des remplacements d’agents absents pour arrêt maladie.

rfwbs-slide
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer