Andréa Deslacs a clôturé ses études universitaires de médecine par une thèse sur la vision d’auteurs de science-fiction, du XIXe jusqu’à la fin du XXe siècle, sur les évolutions de la médecine (avec trois axes majeurs : le clonage, la cybernétique, les progrès scientifiques).

Présidente de l’association des Plumes de l’Imaginaire (loi 1901), elle s’investit dans la promotion de la littérature francophone de science-fiction fantasy fantastique, via la revue Etherval. Publiée pour plusieurs nouvelles dans le domaine de l’imaginaire, elle est également l’auteure d’un cycle de gaslamp fantasy nommé Heaven Forest.

Elle reçoit le premier prix ex aequo Visions du Futur 2017 pour sa nouvelle «  Comme un têtard », comptant également parmi les finalistes du prix Rosny aîné 2018.

 

Heaven Forest

Dans une Double Breytain en plein bouleversement industriel, l’effervescence règne autour du manaschiste, combustible fossile dont l’utilisation révolutionne le monde en cette fin de XIXe siècle.

Au cœur du duché de Heaven Forest, peu importent les mutations sur la population engendrée par l’exploitation de ce minerai, les autorités ont d’autres priorités, telle la sécurité du port où la mafia sévit.

Ainsi, quand le cadavre d’un inconnu est retrouvé mutilé près des docks, on confie l’affaire – certes singulière, mais de faible importance – à l’inspecteur détective Rhys Overlake, arrivé le jour même en ville. Et si cette enquête s’avérait bien plus complexe qu’un malheureux fait divers sordide ?
.