Bernard Tirtiaux est poète, sculpteur, maître dans l’art du vitrail et écrivain.

Après un premier roman très remarqué, Le Passeur de lumière (Denoël, 1993), Bernard Tirtiaux a publié plusieurs romans aux éditions Lattès qui ont reçu un bel accueil : Aubertin d’Avalon (2002) et Pitié pour le mal (2006) Prélude de cristal (2011), Noël en décembre (2015) et un recueil de poésie Lueurs.

 

 

 

 L’ombre portée

 

Voici l’histoire d’une famille et d’un domaine : une grande ferme carré de Wallonie dominant la plaine de Waterloo dont l’origine remonte au VIIIe siècle.

Détruite durant la Seconde Guerre mondiale, amputée de ses terres agricoles, elle va revivre peu à peu sous les mains de bâtisseur de Bernard Tirtiaux qui la rachète à sa famille et la reconstruit brique après brique, pour y créer son atelier de maître verrier ainsi qu’un centre dédié aux arts.

Mais les fantômes du passé continuent de hanter les lieux. Bernard se lance à la recherche des secrets de sa grand-mère, Hermine, une quête qui l’aidera à se trouver lui-même. À travers ce texte très personnel, Bernard Tirtiaux lève le voile sur sa part d’ombre, son amour pour la lumière et sa passion pour la transmission.