Chloé qui ne s’appelle pas encore Verlhac, rencontre TIGNOUS lorsqu’elle a 18 ans. Ils vivront ensemble 6 ans plus tard et comme dans les belles histoires, ils se marièrent et eurent de beaux enfants…

Mais cette histoire n’est pas un conte de fées et la fin s’est écrite le 7 janvier 2015 au matin dans les locaux de Charlie Hebdo où TIGNOUS a été assassiné.

Diplômée en Arts du Spectacles Théâtre et en Histoire de l’Art, Chloé Verlhac a longtemps travaillé comme Chargée de Diffusion pour des compagnies de théâtre et de danse. Mais aussi comme Attachée de Presse et Relations Publiques dans le milieu du dessin et de la musique. Elle s’est ensuite liée au Théâtre du Caveau de la République puis du République.

Parallèlement elle a toujours assisté et travaillé avec TIGNOUS. C’est donc tout naturellement qu’aujourd’hui elle continue son travail et publie des recueils et livres de dessins de TIGNOUS, organise des expositions et parcourt la France pour donner des conférences sur le travail de TIGNOUS et la liberté d’expression en rencontrant aussi les publics scolaires.

En 2020, elle publie sous sa plume son récit du 7 janvier et des années qui ont suivi, « Si tu meurs, je te tue », passant d’éditrice à auteure, une catharsis nécessaire pour survivre, pouvoir enfin dire au revoir à TIGNOUS avec sérénité et vivre à nouveau.

Si tu meurs, je te tue

Le 7 janvier 2015 explose tout en miettes.

 » Ce soir là, comme à son habitude, il fabrique ses couleurs devant le JT. Et puis, saisi d’une impulsion, il se lève sans un bruit. Je le regarde du coin de l’œil. Il disparaît comme un chat. Il réapparait quelques longues minutes plus tard. Il me tend un galet, en me souriant doucement. On adore les galets. On en fait collection… Il me demande de le retourner. Il l’a signé au feutre.
Il me dit :  » Tu as vu ? Je les ai tous signés. On ne sait jamais, ça pourra valoir très cher dans quelque temps.  » C’était quelques jours avant l’attentat.

Ainsi commence le récit de Chloé. Épouse Verlhac. Mamma à la tête d’une petite tribu recomposée et pas mal de chats.
Par fragments, sensations, éclats de souvenir, Chloé Verlhac reconstitue le puzzle d’une vie fracassée, d’une vie qui n’est plus pareille mais d’une vie qui continue malgré tout, âpre, belle, mordante. Une sacrée vie Tignous.
Le récit narre peu à peu les coulisses largement inconnues du grand public de l’attentat et de l’après, et une lente reconstruction des proches.