« Quand ce qui prête à rire donne à penser »

Ce franco-normand qui maîtrise mieux la langue de Molière que celle du bocage est un ethnologue distingué… de qui ? Il l’ignore encore mais ses travaux à travers les populations du monde lui font écrire qu’il existe deux sortes d’individus: l’homo serius et l’homo deconnus. Il appartient incontestablement à la seconde ethnie.

Auteur aussi prolixe que prolifique, il est accessoirement scénariste, éditeur, compositeur, réalisateur… Et bien sur le fondateur des éditions du Léopard Masqué.

Cartonne 14

Célestin Bonplaisir est clown dans le civil. Depuis l âge de douze ans, il traverse le monde avec le cirque français Castiglione, dans lequel ses facéties font un triomphe. De l’Amérique à la Russie en passant par la Serbie ou l’Autriche-Hongrie, il a fait rire les grands et les moins grands de ce monde… Un monde qui va bientôt disparaître dans la folie d’une guerre fratricide.

Quelques temps amuseur pour les soldats en permission, Célestin est finalement envoyé sur le front où il va côtoyer des individus baroques ou désabusés, en colère ou absents, une faune étrange, parfois interlope qui sert de chair à canon aux industriels… « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des marchands d armes », disait Anatole France.

Dans les tranchées, un meurtre va bouleverser le quotidien des soldats… Mais que faire d un crime face à vingt millions de morts ? Insatiable optimiste, Célestin, sorte de « Forrest Gump » à la française, va offrir à ses compagnons d’infortune, une lecture étonnante de la guerre. Conjonctions heureuses ? Hasards maladroits ? Il a préalablement couvert tous les théâtres de la scène internationale où se sont décidés les prémices du drame… Sa vision de la guerre va bouleverser les idées reçues !