Inês d’Almeÿ aime la géographie poétique et pratique l’écriture comme cartographie. Auteur franco-portugaise, elle écrit dans les deux langues différents types de textes : des instantanés poétiques, des nouvelles, et des textes jeunesse.

Elle a co-créée deux compagnies de performance et a tourné dans toute l’Europe, et travaillé comme productrice dans les domaines de la danse et des arts visuels à Londres et à Lisbonne. Au cours de ses nombreux voyages en Asie, elle découvre une approche singulière du corps, de la méditation et de la nature. Pédagogue et polyglotte, elle enseigne à présent les langues.

Puisqu’on lui dit depuis toute petite qu’elle n’arrête pas d’inventer des histoires et qu’elle devrait se tenir tranquille, elle a bien sûr fait le contraire. Elle a publié en portugais son premier album jeunesse intitulé Céu de Sardas (Ciel de rousseur) aux éditions Bruaá en 2016. Son premier album écrit en Français, Arrête d’inventer, a été publié aux éditions Gautier-Languereau en 2017. Son nouvel album Les bruits de la ville est tout juste sorti le 21 mars aux editions du Ricochet.

 

Les bruits de la ville

Dans la ville, c’est la cacophonie : klaxons, sirènes, marteaux-piqueurs… Gaston en a assez de ce vacarme. C’est qu’il aimerait dormir ! N’en pouvant plus, il sort de son lit, se rend sur la plus haute colline de la ville et grimpe tout en haut d’un arbre, en espérant trouver le silence.
Là, il prend le temps d’observer le ciel, les étoiles et la lune.… Et pourtant, ça s’agite aussi dans le ciel ! Quand délicatement, il entend une douce mélodie,
celle d’un violoncelle qui l’attire au loin… Et si Gaston écoutait la ville autrement pour mieux l’apprivoiser ? Elle devient alors un orchestre géant et le petit garçon retrouve son calme.

En captant une mélodie dans tous les sons, chacun peut se créer sa propre citadelle intérieure !

à partir de 5 ans