Originaire de Lille, Marie-Pierre Hage milite pour la défense de la Nature, et de la cause animale comme humaine.

Auteure de romans, D’Lina ou la vie sur quatre pattes, ou, Née sous le signe du loup, de documents animaliers, Qui sommes-nous pour traiter ainsi les animaux ? et d’essais sur l’écologie, L’Urgence écologique : avant qu’il ne soit trop tard, elle se passionne pour l’histoire des Amérindiens, en particulier des tribus des plaines. Son dernier roman, Elisa Bison Blanc, lui a été inspiré suite à un séjour sur la réserve de Pine Ridge, dans l’État du Dakota Sud, chez ses amis lakotas (Sioux).

Auparavant, elle était responsable des plannings dans une société à Roubaix.

Élisa Bison Blanc

Après une absence de dix ans, Élisa, jeune métisse, est de retour dans sa réserve de Pine Ridge, le pays des Sioux-lakotas. Elle sera confrontée aux dures conditions que vivent les Indiens à présent. Mais à peine installée dans la maison familiale, les fantômes du passé ressurgissent par le biais du journal d’Élisabeth MacNead, son arrière-grand-mère, adoptée par les Indiens lakotas. Ils l’emmèneront là où se battaient les tribus des plaines pour conserver leur territoire, là où les Blancs se pressaient vers ce nouvel eldorado, ces espaces immenses qui feront les États-Unis. Qui est cette aïeule d’origine irlandaise, dont le père, général, a combattu les Indiens, et en particulier le chef Bison Blanc, celui qu’elle aimera à la passion ?  Quand Élisa rencontre Élisa…

Voyage initiatique au cœur des tribus des plaines, où le temps s’efface.