Maurice DELBART

Maurice Delbart a été journaliste pendant 32 ans à « La Voix du Nord ».

Sa carrière dans la presse l’a amené, en tant que Responsable Culturel, à présenter les événements liés au cinéma, au théâtre, à la peinture, et à interviewer de nombreuses vedettes dont Michèle Morgan, Aznavour, Brel, Bécaud, Dalida, Claude François, etc… Il a aussi côtoyé bien des drames en assurant la rubrique « Faits divers » (faits de société) Il fut également correspondant à l’agence américaine UPI (United Press International) ainsi qu’à l’AFP (Agence France Presse). Puis correspondant au journal municipal de Wasquehal, où il fut président fondateur du Tennis-Club pendant 23 ans. (Médaille Vermeil de la F.F.T).

Il est l’auteur de « Histoire et petite histoire de Wasquehal » ainsi que du « Scapenatche ou Les papillons de la Liberté » (un roman traitant de la vie sur la frontière belge entre les années 40-45, dédicacé par Line Renaud). Il a rédigé une nouvelle: « Lorsque la pipe est bonne il faut labourer sur le champ!!! » Dont l’un des textes a reçu le premier prix au concours littéraire de Bondues. Son avant dernier est un policier « Contes et Frissons, la Légende des Seigles ».

Son dernier roman est une suite du Scapenatche: « 9/15 rue de la Baille » édition JBI (Bondues) Il est lauréat du prix de la Renaissance Française Nord Pas-de-Calais.

 

9/15 rue de la Bailledelbart_m2

Du « Scapenatche »…
Le « Scapenatche » évoque les souvenirs des années 1940/1945 le long de la frontière belge.

Antoine tout en chassant les papillons découvrira la fraude, la résistance, les bombardements, la libération et encore : les combats de coqs, l’entrée à la maternelle, la fête des Louches.

… Au « 9/15 rue de La Baille »
Antoine quitte son petit village de Comines pour la grande ville de Tourcoing. Ce sera de nouvelles aventures où le lecteur connaîtra l’école primaire d’antan, le « certif », le voyage à Malo les Bains, les leçons de natation à la piscine des « Enfants de Neptune », la communion, le terrible suisse Henri, le basket à la « Jeune Garde » le scoutisme.
Mais encore un drame de la mine, la disparition d’un gamin enlevé dans une cave à charbon, la naissance d’« Europe 1 » avec les feuilletons « Signé Furax », « Malheur aux Barbus » etc…