Une vie à rallumer les étoiles

Juin 1997. La gauche vient de remporter les élections législatives et un soir le téléphone sonne chez les Demessine. Michelle se voit proposer le Ministère du Tourisme dans le gouvernement Jospin. Elle a un quart d’heure pour se décider. Les Communistes sont loin d’être en phase sur tous les sujets avec les Socialistes… « Maman, il faut y aller ! », lance son fils alors qu’elle consulte ses proches. La Sénatrice du Nord acceptera la charge.

Elle est comme ça Michelle, elle ne recule pas devant les responsabilités. Elle les endosse et se met au travail, sans plan de carrière, sans renoncer à rien de ce qu’elle est, portée par un objectif : faire avancer la justice et la fraternité.

Au fil des pages, l’auteur dévoile comment son action politique se confond avec la vie et l’engagement militant qu’elle partage depuis 50 ans avec son mari Pierre.

C’est la vie qui s’est chargée de forger ses convictions alors qu’elle n’était encore qu’une jeune fille ordinaire. Et c’est elle encore qui lui inspire les solutions pragmatiques mises en oeuvre au Ministère du tourisme, au Sénat, à la tête de l’Union des Femmes Françaises, à la mairie de Lille, à la communauté

urbaine de Lille et encore aujourd’hui à la présidence de l’Union nationale des associations de tourisme.

Les témoignages recueillis par l’auteur témoignent du respect et de l’admiration que Michelle Demessine inspire partout où elle agit, pour sa gestion de dossiers épineux, comme le Stade Pierre Mauroy, mais aussi pour la fidélité à ses engagements.

Communiste assumée, biberonnée aux récits des Résistants, elle n’a jamais renoncé à militer au Parti communiste français pour transformer les colères en espoir et bâtir un monde meilleur en faisant confiance aux jeunes. Le retour des Communistes sous leur propre bannière, avec une identité rajeunie et renouvelée, semble lui donner raison.