Monique Heddebaut, née en 1955 à Flines-lez-Râches (Nord), fut adjointe au maire de cette commune et présidente de la Société historique du pays de Pévèle, membre de la commission historique du Nord, directrice de publications…

Collabore avec le musée de Malines pour la question tsigane. Participante à des colloques nationaux et internationaux sur les déportations raciales et la barbarie…

 

Des Tsiganes vers Auschwitz

A l’automne 1943 plus de 350 Tsiganes sont arrêtés dans le Nord-Pas-de-Calais et en Belgique.

Ils forment un unique convoi, appelé « Convoi Z »,  parti de Malines à destination d’Auschwitz le 15 janvier 1944.

Voyage sans retour pour plus de 90% d’entre eux. Pour la première fois, l’histoire de ce cas spécifique de déportation fait l’objet d’une étude approfondie et globale. Cet ouvrage apporte des précisions rares et essentielles sur le sort des Tsiganes et leur histoire tragique. Ils se sont retrouvés pris au piège des politiques nationales et de l’idéologie nazie en Europe.

Ce travail aux abondantes références bibliographiques et archivistiques, s’appuie sur de nombreux témoins directs et, surtout, sur deux survivants d’Auschwitz récemment retrouvés. Leurs récits apportent des éléments indispensables pour comprendre comment les Tsiganes furent exterminés à Auschwitz, stérilisés par Josef Mengele ou jugés aptes au travail et transférés dans les camps de Buchenwald, Dora-Mittelbau, Ravensbrück.