Pendant une trentaine d’années, Nigel van Vooren a exercé la profession d’antiquaire. Riche de cette carrière qui lui a permis de rencontrer des personnes de tous horizons, il crée des personnages qu’ils embarquent dans des nouvelles et des intrigues policières.

Comme il n’a pas réellement coupé le cordon avec le monde de l’antiquité, ses livres se déroulent régulièrement dans de jolis endroits de belles villes ou dans le monde du négoce des œuvres d’art.

Au rythme soutenu de ses romans, il ajoute des références, des anecdotes artistiques et littéraires.

 

 

 

Agatha mène le jeu  


Le romancier Nigel Van Vooren voit son rêve se réaliser : le Cercle des écrivains disparus a accepté sa requête, il recevra bientôt la visite des esprits d’Agatha Christie et de Marcel Proust. L’occasion de faire le point sur un monde littéraire qui a beaucoup changé… 2025.

La célèbre Anglaise sort de cryogénisation. Elle retrouve Nigel et lui soumet un nouveau roman mettant en scène ses héros favoris réunis dans une même agence de détectives. Ils enquêteront sur le mystérieux assassinat du milliardaire George Mac Loyd…

Hommage décalé mais respectueux, truffé de clins d’œil et modernisé, le nouvel opus de Nigel Van Vooren ressuscite à travers ces deux nouvelles aussi bien les fameux écrivains que des personnages légendaires. Les amoureux du genre seront ravis de découvrir Jane Marple, Hercule Poirot, Ariadne Oliver, Felicity Lemon et bien d’autres comme ils ne les ont jamais vus.

Au-delà de l’exercice de style, l’auteur signe avec humour et sincérité une véritable déclaration d’amour à la littérature policière et au whodunit en particulier.