Stéphanie Emerat travaille son côté créatif depuis l’enfance. Elle aime dessiner, lire et analyser. Pour retranscrire ce qu’elle ressent, elle se met à écrire des textes courts. A l’instar de Jean de la Fontaine, elle crée des petites fables qu’elle nomme « fablettes ».

Ainsi naissent les personnages animaliers comme le crocodile, le tigre, la coccinelle ; on y retrouve les classiques canard, cochon, loup et agneau. Puis Stéphanie écrit pour les plus-petits avec des albums qui mettent en valeur des mots simples pour faire apparaître les sons et les lettres.

Enfin, Stéphanie rédige un roman jeunesse autour d’un personnage, le chien. Ce dernier souhaite apprendre à lire, et il fera vivre au lecteur une partie de son univers artistique.

 

Tobi, le chien qui voulait
apprendre à lire  


Tobi est un chien adorable qui aime ses maîtres. Ces derniers aiment beaucoup lire et Tobi aime les regarder en train de lire. Il voudrait bien pouvoir faire comme eux et se met à s’agiter.

Les maîtres comprennent alors que Tobi veut apprendre à lire et ils vont l’aider. Etonnés puis complices, ils le suivront dans son évolution : Tobi va non seulement apprendre à lire, mais aussi apprendre à écrire, chanter, danser …
Avec la lecture, tout un monde s’ouvre à lui.