Thierry Maricourt est un amoureux des pays nordiques et leur a consacré plusieurs ouvrages: Histoires du pays sans beaucoup d’hommes, Voyages en lettres suédoises, Dictionnaire du roman policier, Les Vikings contre Hitler, À propos d’une vieille dame facétieuse nommée, Astrid Lindgren, de Fifi Brindacier sa fille farfelue et de quelques autres fieffés farceurs… .

Par ailleurs, aujourd’hui directeur littéraire des éditions de l’Élan, dont le catalogue compte une centaine de titres d’écrivains originaires de Suède, de Norvège, du Danemark, de Finlande et d’Islande, Thierry Maricourt participe régulièrement à des manifestations culturelles axées sur cette région du monde.

 

Stina

Stina, petite fille à l’allure aussi timide qu’espiègle, débarque un beau jour dans une classe, au fin fond de notre pays, et le narrateur, d’abord âgé d’une dizaine d’années, ne voit plus le monde que par elle.
Contrairement à ce que pensent certains de ses camarades, qu’elle soit noire n’est absolument pas un souci. Elle va l’entraîner dans son sillage, quelque peu malgré elle, et même lorsque tous deux vivront leur vie chacun de leur côté, elle comme illustratrice pour des livres destinés à la jeunesse et lui comme « écoterroriste » les sentiments qu’ils se portent depuis leur première rencontre perdureront.
Jusqu’à ce qu’à ce que les policiers s’interrogent sur sa part de responsabilité dans la tragédie qui va emporter Stina.

Un roman qui mêle les genres, entre thriller et romance, entre intrigue et sentiments.