Né en 1987 à Villeneuve St Georges (94), Thomas Duhem est fonctionnaire de l’État dans un service de ressources humaines depuis près de 10 ans. En 2017, il se passionne pour l’histoire de sa famille et notamment pour le parcours de ses ancêtres ayant participé aux grands conflits mondiaux. C’est alors qu’il découvre l’histoire de son grand-oncle, René Wallard résistant durant la seconde guerre mondiale et fusillé par les allemands au Fort de Bondues.

En 2019, il se classe 3ème à un concours d’écriture en ligne. Son premier livre sort en septembre de la même année. Depuis Thomas réalise de conférences et intervient dans les établissements scolaires, dont le livre sert de support au concours de la Résistance et de la déportation. Il participe également à différents salons du livre.

Dis-leur de ne jamais pardonner

« Dis-leur de ne jamais pardonner » donne la parole aux derniers survivants de cette histoire. Celle d’une guerre en zone occupée, d’un réseau de résistants infiltré, et d’une confiance donnée à tort.

Aucun des acteurs de ce livre n’est sorti indemne de la violence des épreuves qu’ils ont vécues. Ils sont marqués à jamais par l’horreur du régime nazi. Micheline sa fille et Jacques Debonnet son codétenu nous retracent un quotidien au coeur de la résistance dans le regard d’un homme ; d’un français, René Wallard fusillé au Fort de Bondues.

Ce recit nous offre des lettres écrites à sa femme lors de sa détention dont deux sont exclusives, puisque rédigées juste avant ses derniers instants. S’y trouvent également des photos privées et notamment une transcription intégrale de son journal intime tenu durant sa captivité.