Professeur de Lettres et de philosophie dans un lycée agricole privé des Hauts de France, Yannick Tiessé a souvent animé avec ses élèves des ateliers d’écriture partagée. Naïfs, son premier roman, raconte une histoire dans laquelle on retrouve différents ingrédients romanesques

 

Naïfs : Pour une vie plus large que la vie

En premier lieu, l’amour : l’auteur nous décrit les premiers émois amoureux de futurs bacheliers. Ceux de Bastien, jeune garçon plein d’humour et de Florine, jeune femme énigmatique ; mais surtout ceux de Christophe, jeune homme inexpérimenté et de Catherine, jolie fille surprenante.

Ensuite, l’enseignement de la philosophie. Beaucoup l’ignorent sans doute mais la philosophie fait partie intégrante des programmes du baccalauréat technologique agricole. Yannick Tiessé raconte le quotidien d’un professeur, Denis Dac, avec ses deux classes de Terminale.

Enfin, l’inattendu. Dans cet établissement sans histoires, un ou plusieurs individus commettent des « blagues » qui ridiculisent l’équipe éducative obligée de mener l’enquête pour démasquer celui ou ceux qui se jouent de l’autorité. Monsieur Poiret, le directeur, se met un point d’honneur à régler cette affaire mettant en danger, selon lui, l’organisation même du lycée. Y parviendra-t-il ?

Mélange subtil entre Les disparus de Saint-Agil (1938), Le Monde de Sophie (1991) et Le Cercle des Poètes disparus (1989), ce roman permettra aux lecteurs de réviser le programme de philosophie, de suivre l’enquête des enseignants et d’être au cœur des sentiments naissants de futurs bacheliers.