Découvrez chaque mois, un objet ou un document d’archives de nos collections.

Alors que nous venons de commémorer le 73ème anniversaire du massacre d’Ascq, nous mettons en lumière un tract clandestin (de type papillon, de par son format) appelant à la grève.

Le 5 avril 1944 des funérailles ont lieu dans le petit village d’Ascq pour rendre hommage au 86 hommes massacrés en répression d’un sabotage de la voie ferrée, par la 12e Panzerdivision SS Hitlerjugend, dans la nuit du 1er avril au 2 avril, de 22h15 à 0h40 (week-end de la fête religieuse des Rameaux, précédant la Semaine sainte dans la liturgie pascale).

Les autorités allemandes souhaitent étouffer l’affaire.

Un appel à la grève, est lancé par le Front National, mouvement de résistance créé par le Parti communiste Français. Des affichettes sont collées et des tracts sont distribués dans toute la métropole lilloise. Cet appel sera entendu par plus de 10 000 grévistes à Lille, ce qui fait de cette grève l’une des plus grandes manifestations françaises de la guerre sous l’occupation.

Une foule estimée à 20 000 personnes se rend à Ascq le 5 avril à 11h30 pour les funérailles.

 

Pour découvrir les documents que le musée possède concernant le massacre d’Ascq mais également ceux conservés précieusement au Mémorial Ascq 1944, rdv sur le site memoire14-45.eu